Collection trésor de Vix - Ecran 10

Trois bassins de bronze étaient appuyés contre la paroi de la chambre funéraire. Bien qu’ils n’appartiennent pas strictement à l’ensemble des objets liés au banquet, la proximité de leur emplacement évoque une utilisation dans ce même contexte.
Deux bassins, chacun d’un diamètre d’environ 35 centimètres, possèdent des poignées ornées de trois palmettes alternant avec des boutons ovoïdes. L’un de ces bassins porte également un cordon perlé soudé sur le haut de la paroi. Ils font partie des productions étrusques de type bassin à poignées à fond plat. Le décor des poignées renvoie à un corpus de la région de Vulci daté de 510 à 480 av. J.-C. D’après les analyses métallographiques réalisées par David Bougarit et Benoît Mille, il est possible que ces bassins sortent du même atelier que l’oenochoé en bronze.
Le troisième bassin est de grande taille (environ 55 centimètres de diamètre) et porte un ombilic. Le décor de tresse du rebord est particulièrement élaboré. Ce type de décor se retrouve sur le haut du lébès de Sainte-Colombe. On peut voir là un lien unissant ces deux tombes prestigieuses sensiblement contemporaines.
La fonction de ces bassins reste mystérieuse. Cependant, il semblerait qu’il ne faille pas les interpréter comme des plats destinés à recevoir de la nourriture mais plutôt comme des bassins permettant de pratiquer des ablutions. Le banquet grec comprenait en effet un temps de purification et de nettoyage, notamment des mains, avant que ne vienne le moment de déguster le vin.

Type de média
image
Image
Chapitre ?
Non
Image miniature chapitre
Titre
Les Bassins en bronze
Collection associée
Trésor de vix