E5

Le tandem André Brisson – André Loppin

La génération suivante est marquée par la contribution remarquable d’André Brisson, agriculteur passionné d’archéologie, qui explore pendant 40 ans les terres de Champagne. Avec André Loppin, ce virtuose du maniement de la sonde et de l’interprétation des vestiges fouille des nécropoles déjà connues et en dévoile de nouvelles. Il pratique le décapage intégral de plusieurs d’entres elles, comme à Villeneuve-Renneville, à Villeseneux, à Fère-Champenoise, ce qui lui permet d’analyser finement l’organisation des espaces funéraires. Brisson étudie la répartition géographique des torques et en conclut que chaque peuple gaulois se distinguait par des modèles spécifiques : torques à tampons chez les Rèmes, torques à décor « ternaire » pour les Tricasses et les Sénons. Il s’intéresse aussi aux vestiges d’habitat ignorés jusqu’alors et met en lumière les objets du quotidien.

Au fil de ses fouilles, il rassemble plus de 10 000 objets, d’abord exposés chez lui à Ecury-le-Repos. Déposés au musée d’Epernay, ils sont finalement achetés en 1951 par l’Etat et la municipalité d’Epernay pour garantir leur conservation sur place.

Titre
1930-1970 : Le temps de grands décapages
Type de média
image
Image
Torques et Cie
Légende

Torques en bronze, fibules, pendeloque, bracelets et boucles d’oreille en bronze, perles en verre bleu, vases en céramique de la tombe 56 de Villeneuve-Renneville, « Le Mont Gravet » (Marne). Première moitié du Ve siècle avant notre ère. © Cliché Bibracte, A. Maillier / Musée d’Epernay.

 

Exposition associée
Torques et compagnie
Image miniature chapitre
Torques et Cie
Chapitre ?
Non