Le monde gallo-romain 9

C’est à l'époque gallo-romaine que l’écriture devient une pratique courante en Gaule. On se servait de stylets et de tablettes de cire pour prendre des notes ponctuelles que l'on effaçait par la suite. Les stylets présentent une pointe sèche d'un côté pour écrire et une petite spatule de l'autre pour lisser la cire afin de corriger ou d’effacer. On utilisait de l'encre et du papyrus ou parchemin pour des documents que l'on voulait conserver. L'encre noire était fabriquée grâce à un mélange de suie très fine et de gomme. Pour qu'elle ne s'efface pas, on la délayait avec du vinaigre. Il existait également de l'encre rouge. Une plume, nommée calame, d'ordinaire en roseau, plus rarement en tôle de bronze, servait à l’écriture en tant que telle. 
Les Gallo-Romains s'éclairaient grâce à des lampes à graisse et des bougeoirs. Les porte-mèches métalliques étaient plantés dans les murs. 

Type de média
image
Image
Chapitre ?
Non
Image miniature chapitre
Titre
L’écriture et l’éclairage
Collection associée
Le monde Gallo-Romain